Comment éviter et traiter le rhume-min

Le rhume : Comment l’éviter et comment le traiter ?

Un nez bouché ou qui coule toujours, une légère fatigue, des toux qui n’en finissent pas et des maux de tête persistants, c’est sûr que vous avez attrapé un gros rhume. Cette maladie hivernale touche des millions de personnes chaque année. Mais, avec les mesures nécessaires et un traitement adéquat, vous pouvez venir à bout de cette malencontreuse situation.

Pourquoi on est plus vulnérable au rhume en hiver ?

Certains des virus respiratoires sont plus résistants à des températures assez basses. C’est notamment le cas pour les virus qui apportent la grippe et le rhume. Les risques d’en être contaminé sont donc plus grands en hiver, en raison de la forte présence de ces microbes.

De plus, le froid diminuerait l’efficacité de nos défenses immunitaires et la muqueuse nasale s’en retrouve plus facilement irritable. On devient donc une proie facile pour les microbes, car on est plus sensible aux infections.

Un autre facteur favorisant l’apparition de cette maladie est qu’avec le froid, le vent et l’humidité, on a tendance à se protéger dans des lieux assez confinés, pas vraiment aérés comme il le faut. Or, c’est là que les microbes s’installent le plus. Du coup, les risques d’attraper le rhume hivernal sont plus grands.

Le rhume est présent, comment le traiter ?

Il faut savoir que le rhume n’a pas besoin de traitements spécifiques. Le recours aux traitements antibiotiques n’a pas lieu d’être, sauf dans de rares cas de surinfection bactérienne.

Néanmoins, ce n’est pas le rhume en soi qui pose problème, ce sont les symptômes qui vont avec. Et il faut les soigner. Ainsi, on traitera ces symptômes à l’aide de paracétamol et/ou d’anti-inflammatoires qui soulagent la fièvre et les douleurs. Cela s’accompagne d’une grande quantité d’eau qu’il faut boire pour booster les défenses immunitaires et éviter les risques de déshydratation intense. Les tisanes, les soupes et les potages feront aussi parfaitement l’affaire.

Pour le nez bouché ou le nez qui coule, il va falloir procéder à une désinfection. Un lavage nasal à l’aide de produit d’hygiène sera donc nécessaire. Pour ce faire, on utilise généralement des sérums physiologiques ou des solutions salines. Les gouttes antiseptiques seront aussi nécessaires pour traiter le nez bouché et faciliter ainsi la respiration.

Sinon, d’autres méthodes par voie générale existent pour traiter efficacement le rhume. Il y a, par exemple, la prise d’antihistaminiques et de décongestionnants. Les huiles essentielles, l’homéopathie et la phytothérapie constituent également de bonnes solutions.

Le rhume n’étant pas encore présent : comment l’éviter ?

Pour éviter d’attraper le rhume, rien de plus simple qu’un lavage régulier des mains à l’eau et au savon. Il ne faut pas également négliger le sommeil, car cela affaiblit les défenses immunitaires. En cas d’assistance à un proche enrhumé, n’oubliez pas l’utilisation de protection à usage unique. Prenez l’habitude de porter des gants ou des masques chirurgicaux. Enfin, pensez à aérer les pièces où vous passez le plus de temps. Cela afin de renouveler continuellement l’air frais et sain.